31 ans ! style=

31 ans !

Un bel âge pour une école de musique.

Edito du 7 avril 2018. Lire ...

31 ans ! Un bel âge pour une école de musique. L’âge de raison, peut-être ?

Mais non, car la musique n’est pas raisonnable. Elle résonne en nous mais elle n’est pas raisonnable. Parce que la musique c’est la liberté. Liberté de jouer ! Liberté de chanter, de bouger, de danser ! Liberté de s’associer : les petits, les grands, les jeunes, les aînés.

En fait, la musique, ça sert à construire des ensembles : un orchestre, un groupe, une chorale … Des ensembles.
Avec cet esprit du « ensemble », il est donc logique que ce soit une association qui porte l’École de Musique du Saintois.

Et puis la liberté, ça s’accompagne de l’audace.

Audace de Colette RIETZLER, quand elle se lançait dans cette belle aventure : une école de musique en milieu rural. Nous étions en 1987.

Audace de Christophe ROGUIN, quand, pierre à pierre il bâtissait ce bel édifice et l’ouvrait sur le territoire. Nous étions en 2002.

Audace de Rémy CORDIER, quand il relevait le défi de relancer notre école qui vacillait sur ses bases. Nous étions en 2014.

La liberté, l’audace … ce duo réclamait un troisième instrument.

Mais oui, en plus il faut la diversité.

Car il n’y a pas de grande ou de petite musique.

Frédéric CHOPIN comme Jacques HIGELIN : c’est de la musique !!!

Maria CALLAS comme France GALL : c’est de la musique !!!

Quand chaque lundi après-midi, les murs de l’école résonnent des rires et des chants des résidants du foyer EQUIPAGE, c’est de la musique !!!

Quand nous portons la musique à la résidence des 3 FONTAINES à Vézelise et que les personnes non-voyantes vibrent au milieu des ténèbres, nous touchons au plus précieux de nos objectifs. Car la musique est souvent un moyen essentiel pour surmonter les soucis, parfois même les épreuves de la vie.

Songeons à Tommy, jeune esclave dans une plantation en Louisiane, qui grattait sa pauvre guitare sans savoir qu’il inventait, le blues, le jazz.

Songeons à Sarah, enfant juive du ghetto de Cracovie dont le chant Yiddish montait vers les cimes face à la barbarie nazie.

Tout cela c’est la musique, notre musique.

A sa modeste place, notre école prend donc sa place dans le grand mouvement de la culture et de l’éducation populaire.
Porter la musique et ses messages universels dans les villages du Saintois, s’adresser à tous, essayer de tisser, de réunir : telles sont nos missions.

31 ans c’est décidément un bel âge !!!
Longue vie à l’école de musique du Saintois.

Jean-Luc FABRY, Président

Le 7 avril 2018

Rétrospective 2016/2017 en vidéos