L'Ecole de Musique du Saintois : présentation et histoire ...

L'Ecole de Musique du Saintois est une association à but non lucratif (loi 1901), organisme d'intérêt général à caractère culturel.

Son but premier est d'enseigner la musique aux enfants et aux adultes dans le milieu rural où elle est implantée : le Pays du Saintois (voire au-delà ... là où il n'existe pas d'autre école de musique).

Dans le prolongement de ces enseignements, l'association développe des actions éducatives et/ou culturelles, en cohérence avec son projet d'établissement, auprès d'un public le plus large possible :

- des interventions hors-les-murs au bénéfice des crèches, maisons de retraite, écoles, établissements d'accueil spécialisé ...

- des événements culturels ouverts à toute la population, décentralisés dans le plus grand nombre de communes à même de les accueillir.

Tout ceci nécessitant bien évidemment animation, coordination, gestion, administration, communication ...

Un peu d'histoire :

En 1986 commençait une « aventure musicale » sous la forme d’une activité au foyer rural de Haroué : Patrice,  animateur à la fédé, venait le mercredi animer deux cours collectifs de guitare d’accompagnement et de flûte à bec.

En 1987, l’achat à crédit d’un piano marquait notre volonté de faire évoluer cette activité vers une section musicale plus structurée ainsi que l’embauche de trois professeurs diplômés de guitare classique, piano et flûte traversière. Merci à Rémy et à Michel toujours parmi nous.

C’est en 1997 que cette section devient « Ecole de musique des foyers ruraux du Saintois » : l’activité s’enracine sur un territoire qui s’élargit, de nouvelles disciplines apparaissent pour répondre à la demande.

L’embauche en 2002 de Christophe « Professeur Coordinateur » à plein temps marque une nouvelle étape ainsi que l’attribution, la même année, par la mairie de Haroué, d’un local confortable pouvant accueillir le bureau et une salle de cours : l’école bénéficie alors d’un lieu identifiable où Professeurs et bénévoles peuvent travailler.

En 2006, l’Ecole a presque 20 ans, prend son envol, crée une association indépendante, devient « Ecole de Musique du Saintois » et s’efforce de répondre à la demande en dispensant les cours dans des salles dispersées sur le village et mises généreusement à disposition par la Municipalité, le Foyer Rural, le Congrégation des Sœurs de la Foi et l’ALPA. Elle se prépare aussi à signer une charte de labellisation avec le Département de Meurthe et Moselle.

La signature en décembre 2008, avec le CG54, d’une convention d’utilisation de locaux situés sur le site de l’UDAM, rue des Chènevières, marque une nouvelle étape importante nous autorisant à regrouper sous le même toit près de la moitié des cours dans des salles adaptées qui nous sont propres et permettant aussi l’accueil des familles et de la vie associative.

Les parents ont vite fait de s’investir pour adapter au mieux les locaux mis à disposition et un premier Projet d’Établissement est alors rédigé avec la participation du plus grand nombre (élus, parents et élèves, structures utilisatrices…) pour mieux rayonner sur tout le territoire.
La Fondation RTE nous vient en aide pour y créer le « Pôle Rural des Musiques Actuelles ».

Le 4 octobre 2010, l’école est labellisée et signe avec le Conseil Général la Charte départementale de l’enseignement spécialisé et une convention triennale.
 
En mai 2011, un accord d’extension nous met à disposition tout le bâtiment et nous autorise alors à regrouper toute l’activité d’enseignement ainsi que son administration. Une salle d’accueil, le "Foyer", est aménagée pour les parents et les enfants !

Reconnue organisme d’intérêt général à caractère culturel depuis novembre 2012, l’association est habilitée à délivrer des reçus ouvrant droit à réductions d'impôts pour les particuliers et les entreprises.

« Elle est bien, notre école… »… et il y fait bon vivre : le chauffage a parfois du mal à démarrer et l’isolation phonique n’est pas top quand le cours de saxo tombe à côté d’un cours de violoncelle … cela vibre de toute part mais l’accueil et la tolérance font le reste … ce qui faisait dire à l’un des professeurs, peu de temps après la rentrée, « je suis content, cette année, je viens trois fois par semaine à Haroué, j’ai l’impression de venir en famille !

Je me demande parfois comment nous en sommes arrivés là ! Certes il nous a fallu un peu de ténacité, savoir se satisfaire de conditions difficiles parfois, mais surtout, beaucoup de rêve, de plaisir partagé, de complicité au sein de  l’équipe dirigeante et la  conviction de construire ensemble, sur notre territoire,  quelque chose de bien qui correspond à une attente et cette certitude est renforcée chaque année par l’arrivée de nouveaux élèves, attirés par le simple bouche à oreille. Oui, l’école est un lieu de  mutualisation de notre temps, de nos loisirs, de nos moyens et compétences, de nos envies !